Bonne ou mauvaise idée, loin de moi l’idée de juger. En tant qu’amateur de ce plat qu’est la poutine, je ne peux que saliver devant une nouvelle itération qui viendra compléter la longue liste d’hybrides comptant déjà la pizza-poutine, la poutine à la raclette ou encore la poutine au foie gras.

Mais là, permettez-moi d’émettre un doute. Nos amis de chez Tim Hortons ont souhaité fêter la Fête nationale canadienne en proposant le 1er juillet un beigne à la poutine !

tim-hortons-poutine-donut

Deux problèmes peuvent se poser ici. Premier souci, la poutine est pour beaucoup un mets québécois et non canadien. Je ne m’embarquerais pas dans ce débat épineux, donc je vous laisse juger, chers lecteurs et lectrices.

Le second problème est assez ennuyeux. Ce beigne à la poutine ne sera en effet servi que dans des Tim Hortons… américains. Et oui, il faudra traverser la frontière pour goûter à ce dessert particulier…

Donc on récapitule : Tim Hortons propose aux habitants des États-Unis une variante d’un plat québécois pour la Fête nationale canadienne. Ça commence à faire mal à la tête ? Oui, à moi aussi.

Je salue tout de même l’initiative. Bel essai ! Si vous êtes frustré de ne pas pouvoir manger une poutine en dessert, n’oubliez pas que vous pouvez vous faire une poutine à la crème glacée !

Vous avez aimé cet article ? Likez donc la page Facebook de Frite Alors pour être au courant des prochains et partagez ce post à vos amis fans de poutines, ils vous le rendront bien !

À bientôt, chers internautes, et n’oubliez pas : “La recette du bonheur tient en au moins trois ingrédients : des frites, de la sauce et du fromage en grains”.